guillaume pellay texte


Texte publié à l’occasion de l’exposition Elles travaillent, puis se baignent les baigneuses,
de Guillaume Pellay
Impression numérique couleur sur papier A4 couché recyclé, 90g.
Auto-édition, octobre 2020
100 exemplaires

le bois poli du manche
le sèche-mains à air pulsé de la station d’autoroute
les mûres écrasées pour la gelée
trop sèches cette année
le sureau, très tôt cette année
le genou écorché
salut de gymnaste, salut de Fernand, tout sourire
la forme du savon
et d’un autre savon
la danse de doigts comptables
la main droite sous terre quand la gauche soutient le corps entier voûté à la tranche
fin d’été, short court,
la tranche ouvre en tranches le sol brun,
la main palpe sous sol, les pommes dorées émergent entre
les doigts
sang rouge sur gant bleu sur peau noire,
il est mon autostoppeur,
chaque jour il désosse des crânes de porcs,
il s’occupe alternativement des pieds de cochons,
les équipes tournent pour prévenir la fatigue,
chaque soir il termine quand la chaîne s’arrête, quota quotidien atteint,
souvent c’est trop tard pour le dernier train, il tend le pouce sur la nationale
12
la vasque
la terre glaise qui longe la rivière, elle est dure l’été,
gonflée et collante elle dégueule des limites du chemin l’hiver
prunus spinosa abonde les chemins
le canif, l’actinidia, la peau du kiwi
les bestioles qui logent dans les pommes
fruits du labeur et ravageurs
la préhension du smartphone
le politicien
le chiffon
la queue de poisson
le métro parisien
sont à observer
.tenter de faire comme les choses sont dures et douces

 

__________Elles travaillent, puis se baignent les baigneuses

une exposition à béton caverne
guillaume pellay
oct. 2020

Liste éditions

 

EDITIONS

Cause départ, vol.1, de Babeth Rambault
Paraît à l’occasion de l’exposition Cause départ de Babeth Rambault, commissariat Béton Caverne.
Publié par Lendroit éditions en partenariat avec Béton Caverne.
1ère édition, avril 2019.
12x18cm/ 40 pages/ Impression quadrichromie sur papier 170g
Graphisme: Justine Molkhou.
150 exemplaires.
ISBN : 978-2-908-76,
38 pages.
5 euros.
_

Carnet, de Thomas Auriol
Paraît à l’occasion de l’exposition Caméraman de Thomas Auriol, commissariat Béton Caverne.
Fac-similé de dessins préparatoires joint à l’exposition.
Production, édition Béton Caverne, novembre, 2018
Impression numérique couleur
Format 20x15cm.
20 pages.
_

Aesop, de Romain Bobichon
Paraît à l’occasion de son exposition Blue playback, commissariat Béton Caverne.
Coédition Béton Caverne & Lendroit éditions.
Couverture, impression numérique sur papier cyclus 200g
Pages intérieures, impression numérique sur papier cyclus 90g
1ère édition, septembre 2017
50 exemplaires
Format 21 x 29,7cm
104 pages
ISBN 978-2-37751-007-8
9 euros
_

Texte, Elles travaillent, puis se baignent les baigneuses, de Guillaume Pellay
Paraît à l’occasion de l’exposition éponyme.
Impression numérique couleur sur papier A4 recyclé, 90g.
Auto-édition, octobre 2020
100 exemplaires

 

 

Babeth Rambault, Cause départ Vol.1

Cause départ, vol.1,
de Babeth Rambault

paraît à l’occasion de l’exposition Cause départ,
de Babeth Rambault, commissariat Béton Caverne.
Publié par Lendroit éditions en partenariat avec Béton Caverne.
150 exemplaires,
12x18cm/ 40 pages/ Impression quadrichromie sur papier 170g
Graphisme: Justine Molkhou
ISBN : 978-2-908-76,
5 euros.

 

Cause départ est le dernier volet des inventaires photographiques qui ponctuent la pratique de Babeth Rambault. Cultivant la mise à distance, l’artiste n’en propose pas moins la relecture d’une figure imposée de l’exposition -l’accrochage. Soit des images glanées sur les sites de petites annonces; prises de vues d’étagères murales photographiées à la hâte par leurs vendeurs à bout de bras, à bout de doigts parfois. Dans une approche écartant l’esprit de sérieux, on lit un éloge de l’occasion, de la seconde main essentielle dans un monde qui déborde. S’illustre à répétition le touchant sans chichi, d’ingénieuses ou malhabiles combines comme autant de ressorts comiques. Mais au delà pointe aussi notre époque ; des corps, des choses, aux prises avec la gravité, la mobilité contrainte, les vies faites d’expédients comme autant de causes possibles. Et jusqu’à l’ironie d’un renversement, le corps devient support, en place de l’étagère. Dans son travail Babeth Rambault envisage la photographie comme ce qui fait tenir ensemble sculpture poésie et désillusion comique. Via une esthétique home-made, elle cultive un goût du simple où cohabitent des éléments considérés sans qualité.
Avec détachement, l’artiste compose avec l’impermanence des choses, du tellurique au ménager.

Emeric Hauchard-Mercier

Cause départ exhibition was organised at Béton Caverne from March 24th to April 20th, 2019. A collection of the same name was published by Lendroit éditions for the event. Cause départ is the last part of the photographic inventories that punctuate Babeth Rambault’s work. The artist is devoted to distance but also offers a reinterpretation of an imposed figure of the exhibition: hanging. There are images from classified ad sites; shots of wall shelves hastily photographed by the salesmen at arm’s length, sometimes at their fingertips. In an approach that takes away the spirit of seriousness, we can read praise of the pre-owned, and of the essential presence of a second-hand market in a world that is getting out of control. A repeated illustration of the touching without fuss, ingenious and clumsy tricks as present as comic effects. But beyond that is highlighted today’s society: bodies, things, grappling with gravity, forced mobility, lives made up of expedients as many possible causes.  Then comes an ironic turnaround; the body becomes support, replacing the shelf. In her work, Babeth Rambault shows photography as what holds sculpture, poesy and comic disillusionment together. With her home-made aesthetic, she works with a taste for the simple where elements considered to be of no quality coexist.
With no attachment, the artist composes with the impermanence of things, from telluric to domestic.

Emeric Hauchard-Mercier



Thomas Auriol, Carnet

Carnet,
Thomas Auriol
Production, édition Béton Caverne
Novembre, 2018

Fac-similé de dessins préparatoires joint à l’exposition.
Paraît à l’occasion de l’exposition Caméraman de Thomas Auriol,
commissariat Béton Caverne.
Impression numérique couleur
Format 20x15cm.
20 pages
_






Romain Bobichon, Aesop

Aesop,
de Romain Bobichon,

paraît à l’occasion de son exposition Blue playback,
commissariat Béton Caverne.

Coédition Béton Caverne & Lendroit éditions.
Format 21 x 29,7cm
104 pages
Couverture, impression numérique sur papier cyclus 200g
Pages intérieures, impression numérique sur papier cyclus 90g
1ère édition, septembre 2017
50 exemplaires
ISBN 978 – 2 – 37751 – 007 – 8
9 euros

 

Aesop regroupe des travaux numériques, des dessins et des
images issus de mon répertoire de photos prises avec mon
ancien téléphone portable. Une fois imprimées, ces images
ont été travaillées de deux manières différentes : actions
directes sur le support (pliages, froissements, déchirements)
et dessins sur les images au stylo, au marker et à la gouache
noire. L’ensemble a été enregistré par un scanner trouvé dans
la rue. La trace du scan de mauvaise qualité est visible par
deux bandes verticales qui se mêlent aux dessins ou qui se
détachent complètement de l’image.

Romain Bobichon, septembre 2017

“Aesop brings together digital works, drawings and images
from a collection of photographs I took with old mobile phone.
Once printed, these images have been worked on in two
different ways: direct action on the material (folding, crumping,
tearing) and drawing on the images themselves in pen, marker
and black gouache.The result has been captured with a scanner
found on the street. The trace of the poor quality of the scanner
is visible as two vertical stripes that blend into the drawing or
completely stand out the image.”

Romain Bobichon, septembre 2017