Maxence Chevreau & Margaux Janisset, Ces conversations ont-elles des contours?


Maxence Chevreau & Margaux Janisset, Ces conversations ont-elles des contours?
Une exposition-restitution suite à résidence.
Les 28-29 et 30 juin 2019.
Finissage dimanche 30 juin, à partir de 15h.

Nous sommes abrités par le toit ajouré d’un arbre. Dessous, l’ombre y est sans épaisseur: lumière tamisée. Des branches tombent à la verticale et s’intercalent avec l’horizon du paysage. Il y fait frais. Une rivière ruisselle dans un débit continu. Elle est le trait d’union entre deux villages. Un vent vif entrechoque des cailloux : tintement berçant. Des halos lumineux se déposent tantôt sur le bleu scintillant de l’eau, tantôt sur l’ombre d’un pétale jaune. Les yeux sont hypnotisés par le reflet de l’eau sur une barque. Les bateaux ondulent. La lumière se diffracte. Fixé trop longuement cet effet lumineux fait apparaitre des points flottants se déplaçant sur la rétine. Il y a comme un rideau de taches sous les yeux. La vue est filtrée. Devant nous,  il y a un écran moucheté qui monte à la surface, recouverte d’une mince pellicule verte, bleue et jaune. De plus près, des ronds se succèdent dans un rythme infini.

Les pièces présentées à Béton Caverne sont le résultat d’une pratique en duo, autant que d’un parasitage de pratiques. C’est une façon de réinvestir chacun les questions de l’autre et d’explorer les possibilités d’une pratique du jeu, d’une création du quotidien. Ainsi l’exposition évoque la possibilité d’une conversation sensible entre les formes, les couleurs. Comme une recherche désordonnée, les questions ne se posent pas frontalement ici. Ce sont des contours qu’il faut appréhender progressivement. L’installation rejoue une scénographie des intérieurs Shakers. Ces derniers sont parfois présentés comme pionniers du design moderne bien qu’il s’agisse plus probablement d’une coïncidence que d’une réelle influence. Les œuvres deviennent ici  des artéfacts domestiques, des ustensiles mis en scène par un dispositif radical qui laisse place à une lecture dans les formes. Des objets s’ajoutent. La chaîne s’agrandit et la solidarité entre les éléments s’établit sur un rapport plastique, rythmique et musical.

Maxence Chevreau & Margaux Janisset

Avec le soutien de l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne,
site de Quimper.












www.maxencechevreau.fr